Envoyez-nous un message

Panier (0 Produit) Produits) (vide)
0,00 €

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € T.V.A incluse
0,00 € Total net TTC à payer

Les prix sont TTC

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total net TTC à payer
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port TTC À définir
T.V.A incluse 0,00 €
Total net TTC à payer TTC
Continuer mes achats Commander

Entretien de la transmission secondaire

  

La transmission secondaire s’use lentement. Celle qui demande le moins d’entretien est celle à arbre et cardan. Vous pouvez vérifier entre deux vidanges que le niveau d’huile du pont reste correct.

  

 

Selon les modèles, l’huile doit affleurer l’orifice supérieur ou le bouchon fait office de jauge.

Vérifiez tout suintement d’huile suspect.

 

 

Une courroie ne demande aucun entretien particulier. Surveillez son état et sa tension.

 

 

La chaîne nécessite un certain « mou ». Chaque moto a sa particularité. Il est important de suivre la méthode qui vous est indiqué dans le livret d’entretien de votre moto et parfois sur un autocollant situé sur le bras oscillant. Si vous n’avez aucune indication, le « mou » se vérifie moto chargée et ne doit jamais être inférieur à 2 cm.

 

Un manque de débattement est très préjudiciable et peut provoquer des casses graves.

 Il faut toujours apporter une correction égale de chaque côté de la roue pour respecter son bon alignement. Libérer tous les organes (étrier de frein…)

 

 

En tournant chaque vis du même nombre de tour, dans le sens du vissage, permet à la roue arrière de reculer et donc de diminuer le « mou » de la chaîne.

ATTENTION : Pour avancer la roue, il ne faut pas dévisser. Il faut simplement repousser la roue vers l’avant.

 

 

La partie de la chaîne qui nécessite le plus de graisse est le rouleau intérieur de chaque maillon. Le graissage se fait plutôt après avoir roulé qu’avant afin d’éviter les projections.